Les grandes antennes dans l’Enceinte Auxiliaire Simles

Comment offrir à nos clients un moyen pertinent pour tester les grandes antennes? Et quelle alternative performante à Simdia leur proposer ?

Enceinte Auxiliaire SIMLES - Intespace

Deux questions auxquelles les équipes d’Intespace ont répondu avec une seule idée : l‘utilisation autonome de l’enceinte auxiliaire de la chambre de simulation spatiale SIMLES. Une demande motivée à l’origine par les travaux de modernisation du site mais qui reste d’actualité après la fin du chantier. Pour tester les grandes antennes, l’enceinte auxiliaire de SIMLES, qui contient le dispositif de pompage et le miroir de collimation du simulateur solaire, a les bonnes dimensions et toutes les caractéristiques requises : on peut y tester des spécimens à des températures très élevées et très basses avec des cyclages très rapides. Mais en l’état, elle était annexée à SIMLES. Il fallait donc pouvoir la transformer, de manière réversible, en une cavité thermique complète autonome.


Après étude menée par une équipe interne la solution technique retenue consiste à monter un mur inerte construit en MLI - un matériau léger, plus facile à manipuler que l’aluminium - qui permet de raccourcir les cyclages. En quelque sorte, l’annexe devient alors un caisson de gros volume qui a pu se substituer au caisson SIMDIA pendant les travaux de Fourier. Six mois seulement après la première évocation de cette idée, l’annexe SIMLES accueillait son premier essai. Elle s’est révélée être un moyen rapide, performant, qui permet de faire passer des réflecteurs plus grands ou des sous-ensembles tels que des panneaux solaires. Et qui pourra même, dans un futur proche, tester plusieurs antennes en même temps.

 

Propos recueillis auprès de Fabien Cabaret
Manager Département Vide Thermique

2, rond point Guillaumat CS 64356 31029 Toulouse Cedex